Martiniquaise ou Française que choisir?

Il faut savoir que je suis née et ai grandi en Martinique jusqu’à mes 21 ans.

J’ai quitté mon ile pour avoir la chance de me créer une carrière professionnelle, de finir mes études car il faut l’avouer à mon époque (j’ai l’impression d’être archi vieille en utilisant ce mot), nous n’avions pas énormément d’opportunité sur l’ile. C’est pour cette raison que 90% de mes amis sont partis comme moi en Métropole pour continuer leurs études après le lycée.

En quittant la Martinique, je ne pensais pas que j’aurais eu cette impression d’avoir tourné le dos aux miens, de ne plus être l’légitime, de ne plus avoir le droit de parler des Antilles, de mon ile avec amour et dévotion.

Petite, lorsque je venais en vacances à Paris voire ma famille (eh oui, ma mère et mon oncle sont les seuls sur 7 enfants à être resté vivre en Martinique avec leurs parents), on me faisait souvent la réflexion un peu tournée que je n’étais pas « QUE » française mais Martiniquaise. Tu sais cette question ou on te dit « mais, tu sais, tu es … », « tu n’as pas d’autres origines »? Cela me choquait car je me disais mais, oui je suis née en Martinique mais la Martinique est une ile française. Pourquoi vouloir tant faire cette distinction? Pourquoi vouloir tant faire cette précision?

Arrivée à Paris et après y avoir vécu 8 ans, je ne suis retournée que 5 fois sur mon ile et en grande partie parce que je ne me sens plus légitime sur mon ile. Maintenant, on m’appelle « la petite française » et cela me blesse énormément que; quel que soit l’endroit où je serais, on ne me verra jamais pour celle que je suis réellement. L’être humain à cette vision de la vie, cette vision de vouloir mettre les gens dans des cases, des cases qui ne devrait pas exister.

Je suis Martiniquaise, car je suis née sur cette magnifique ile qui a bercée mes nuits par ses nombreux couchées de soleil, ses palmiers et ses plages magnifiques. Ses rivières, son volcan et sa nourriture aux couleurs estivales. Mais aussi parce que mes parents sont eux aussi nées sur cette magnifique ile. Mais je suis aussi Française de par l’histoire de la Martinique (revoyait un peu votre histoire les gars; fallait pas dormir en cours).

Mais le plus important de cela, je suis fière d’être née sur cette ile, je suis fière d’y avoir grandi et rît, d’y avoir rencontré des personnes qui m’ont fait grandir et pour toutes ces expériences de vie quelle m’a apprise. Je suis fière d’être Martiniquaise et de pouvoir le dire haut et fort.

Et tu sais quoi, tu es qui pour me dire qui je suis ?!